dimanche 25 janvier 2015

Endgame, tome 1 : L'appel.

blog1


Auteurs : James Frey et Nils Johnson-Shelton.
Éditions : Gallimard.
Genre : Jeunesse, Science-Fiction.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 538.

Résumé : « Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. 
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur. »


Mon avis : Endgame est un livre qui m’a attiré dès le début. Un résumé prometteur et accrocheur, une grande énigme qui se profilait, c’est tout à fait mon genre ! Alors je n’ai pas hésité à le mettre sur ma liste au papa Noël, et j’ai eu le bonheur de le recevoir. Ce fut un livre à la hauteur de mes attentes.


Étant donné que c’est quand même un petit pavé, si on ne rentre pas tout de suite dans l’action du livre, c’est dur de continuer la lecture sans vraiment y être. Pour ma part, je n’ai pas eu de mal, j’ai tout de suite été dans les feux de l’action.


C’est vrai qu’avec le nombre de personnages et les points de vue qu’il y avait, c’est assez dur de s’attacher à eux, surtout dans le contexte dans lequel on se trouve. Mais j’ai quand même su apprécier certains personnages (comme Sarah, Jago (en même temps, c’est les personnages qu’on va le plus suivre durant ce premier tome) ou encore Shari) même si le désir de certains pour tuer leur enlève tout humanité.


Dès le début, des amitiés et des alliances se créent pour pouvoir aller le plus loin dans leur quête. Mais on finit par se dire : À quoi bon ? À la fin, il n’y aura qu’un seul gagnant et tous les autres mourront. C’est le côté assez cruel du livre dans le fait où on s’attache aux personnages mais on sait qu’ils risquent la mort, mais on ne sait jamais quand.


L’intrigue mise en place est originale, même si on a déjà vu ce genre de livre où les personnages se battent pour la survie de peuples entiers mais ce livre a su me surprendre toujours et encore plus.


Il a ce côté addictif également, on ne peut pas le lâcher, on se dit toujours « encore un chapitre, après j’arrête » jusqu’à finir le livre au final haha. J’ai beaucoup aimé la fin, les actions se déroulent rapidement, mais c’est vrai que je ne vois pas d’autre façon de comment elles auraient pu se dérouler. Mais elle m’a complètement fait douter des personnages, surtout Sarah. La décision qu’elle a dû prendre l’a changée à jamais, et j’ai peur que « l’humanité » qu’on pouvait ressentir dans son personnage s’envole à cause de son obsession pour gagner. Mais on verra bien par le futur. 


En résumé, c’était une lecture très agréable avec une quête survoltée qui nous donnait toujours envie d’en vouloir plus. Je le recommande aux amateurs de science-fiction et de dystopie ; ça pourrait vous plaire !

Andréa.

8 commentaires:

  1. merci pour cet article, je pense que c'est un livre qui pourrait me plaire également !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère de tout cœur ! Et merci beaucoup =)

      Supprimer
  2. J'ai encore plus envie de le lire maintenant :D Il "trône" sur ma table de chevet pour l'instant ...

    RépondreSupprimer
  3. Il était aussi sur ma liste de papa Noël ^.^
    Je ne l'ai pas encore lu, mais ça va venir, ta chronique me donne envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi alors ! :)

      Supprimer