vendredi 13 février 2015

Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas.

blog1
Auteur : Tahereh Mafi.
Éditions : Michel Lafon.
Genre : Jeunesse, Science-Fiction.
Année de sortie : 2014 pour l'édition lue.
Nombre de pages : 513.

Résumé : MON POUVOIR EST CHAOS
JE SUIS LEUR SEUL ESPOIR
ILS ME RECHERCHENT
JE LEUR ÉCHAPPERAI 
ILS VEULENT ME POSSÉDER
PERSONNE NE PEUT M’ATTEINDRE
ILS ME CROIENT FAIBLE
JE LES BRISERAI
LUI SEUL PEUT ME SAUVER
L’AIMER C’EST LE CONDAMNER 
Mon avis : Ayant lu le tome précédent de la trilogie qui m’avait par ailleurs beaucoup plu, j’ai décidé de lire le second tome qui traînait dans ma pile à lire depuis un petit moment et autant dire que je n’ai pas du tout regretté, ce second tome m’a beaucoup plus marquée que le premier !
Tahereh Mafi est une déesse de l’écriture. Chaque phrase, chaque mot, chaque syllabe est… spectaculaire, je ne saurais le décrire autrement. Nous, lecteurs, sommes emportés dans un torrent d’émotions que seule elle peut me faire ressentir. Les personnages sont tellement travaillés, même au-delà d’un seul point de vue, on a la capacité de se mettre à la place d’eux. Quelques mots, quelques descriptions, tout ça.

Juliette, Juliette. Je suis vraiment partagée à son sujet. C’est une fille incroyable et surprenante en tous points mais… je ne sais pas. Il y a vraiment des moments où je voulais la gifler, lui dire « Réveille-toi, le monde ne tourne pas autour de tes sentiments ! », et puis parfois elle me faisait tellement, tellement de peine. Tout ce qu’elle endure/a enduré, c’est très dur, et je pense qu’on peut vraiment l’admirer pour ça même si par moments on a l’impression que ce n’est qu’une gamine capricieuse qui n’en fait qu’à sa tête.

« J'ai un cœur, dit la science, mais je suis un monstre, dit la société. »

Elle est fragile -après tout ce qu’elle a vécu, qui le lui reprocherait ?- mais elle a su faire preuve d’un sang-froid et d’une force incroyable quand les situations l’exigeaient. Son histoire avec Adam était un peu… gnangnan parfois, voire lourde. Ils sont mignons, oui, on a compris qu’ils s’aimaient et bla bla, je n’ai pas pu voir d’avancée réelle dans leur histoire et c’est un peu dommage. Mais avec Warner, c’était une toute autre histoire…

Warner est torturé. Warner est spécial. Warner a de multiples facettes qu’on ne cesse de découvrir. Warner fait chavirer le cœur de notre héroïne. Warner, je l’adore, tout simplement.

Adam, je l’ai trouvé assez spécial aussi, un peu comme tous les personnages de ce livre en fait. Vraiment très lunatique, très doux par moments et très énervé en un laps de temps très petit. Franchement, j’ai eu du mal à l’apprécier. J’ai l’impression qu’il « freinait » Juliette, elle s’occupait plus de lui que d’elle-même, ce que je comprenais dans un sens et dans un autre non, mais j’avais du mal à voir qu’il la rendait plus forte. Mais il restait tout de même agréable à certains moments, pour ma part.

Un dernier personnage clé que j’ai littéralement adoré : Kenji. Toujours la personne qui saura nous faire sourire dans le livre alors que la situation est critique. Et parfois, il m’a surprise… beaucoup même. C’est lui qui faisait prendre conscience à Juliette qu’elle doit se secouer, aller vers les autres et arrêter de se morfondre en pensant qu’elle a une vie malheureuse. En même temps, il joue un rôle tellement important au Point Oméga –ce dont on ne se rend pas toujours compte- et il peut aussi bien rire que se montrer sérieux. J’ai vraiment aimé cette petite touche de fraîcheur dans le livre.

L’intrigue politique et la situation critique dans laquelle les personnages sont est omniprésente, mais j’ai eu tendance à l’oublier bien trop souvent tellement les personnages me plongeaient dans leurs sentiments. Pourtant, elle est essentielle et constitue un point très important dans l’histoire.

En résumé, c’était un deuxième tome très réussi que j’ai beaucoup plus apprécié que le premier. Les personnages, l’histoire ; tout m’a plu dans ce livre et j’attends avec impatience de lire le dernier volet de la saga !

- Andréa.



2 commentaires:

  1. Je connais cette saga de nom, ma petite soeur l'a lu !

    RépondreSupprimer